Vue sur la ville depuis le canal de Lachine, c’est ici #3 !

Ah le Canal de Lachine ! On aime tellement ce parcours chez Coureurs Montréal… C’est ici que sont nés notre passion de la course à pied et l’idée de faire découvrir la belle Montréal grâce à nos jambes et à un bon rythme ! 

Le canal de Lachine n’est pas le plus gros point d’intérêt des touristes à Montréal mais plutôt et surtout celui de ses habitants et peut-être nouveaux habitants. En effet, le canal, tout du long peut représenter une longue balade en marchant du Marché Atwater au Vieux Port, d’un métro à un autre. Certains suivent tout de même les bons conseils de se l’offrir à vélo. Effectivement, cela permet de le découvrir de tout son long dans un temps moindre qu’une marche, laissant ainsi une autre demi-journée pour un autre lieu à découvrir. Et en courant ? Et bien c’est un paradis ! 

 

Nous l’avons évoqué à plusieurs reprises d’ailleurs à l’occasion de collaboration avec Jogg.in et courseapied.ca notamment ! Ne manquez pas d’aller lire cet article et/ou de réserver votre visite joggée bien sûr pour en savoir plus et vivre l’expérience « so montréalaise » !

Le canal de Lachine s’étend sur 14 km entre le Vieux Port de Montréal et le Lac Saint-Louis au Sud-Ouest. Il a été construit en 1825 pour permettre le contournement des Rapides de Lachine qui compliquaient la navigation sur le fleuve et faciliter le commerce des industries qui se sont logées tout autour. Il a connu plusieurs élargissements jusqu’à être finalement fermé à la navigation commerciale en 1970.
Le canal est désigné lieu historique national du Canada en 1929. Une piste cyclable et pédestre longe ses berges depuis 1977 et est ouvert à la navigation de plaisance en 2002 après 30 ans d’inactivité.

La vue sur la ville que nous vous avons offert sur notre fil Instagram pour annoncer le printemps est prise depuis tout proche de l’écluse Saint-Gabriel, une des 5 écluses qui ponctuent le canal.

En aval de l’écluse sont encore visibles, sur les berges nord et sud, des canals de fuite qui ramenaient au canal l’eau dérivée des usines dont on peut encore voir les murs, pour certaines. En effet, quelques anciens bâtiments sont encore debout, réhabilités et transformés, de véritables bijoux du patrimoine industriels ! 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *