Intervalles vs entraînement continu – partie 1 : les intervalles pour les débutants

Pour une préparation à la belle saison qui s’en vient, rien de tel que les conseils de , fondateur, formateur et chroniqueur de courseàpied.camagazine en ligne pour la pratique durable de la course à pied (articles et vidéos de conseils, formations et événements).

Intervalles vs entraînement continu – partie 1 : les intervalles pour les débutants

Une question qui revient très fréquemment est «comment devrais-je m’entraîner» ? Évidemment, il y a une infinité de méthodes d’entraînement possibles. Certains entraîneurs se concentrent sur l’entraînement par intervalles alors que d’autres se concentrent plutôt sur le volume d’entraînement à faible intensité.

Je vous donne tout de suite un «scoop» : tout peut fonctionner !

Dans ce blogue, je me concentrerai sur l’entraînement pour la course à pied. Si vous vous entraînez simplement pour vous garder en bonne santé cardiovasculaire, la science est relativement claire :

vous pouvez obtenir beaucoup de bienfaits en relativement peu de temps grâce à des intervalles à assez haute intensité.

Si vous ne courez pas présentement et que vous aimeriez vous améliorer rapidement, quel type d’entraînement privilégier ?

Une petite étude publiée en 2010 nous apprend qu’il n’y a à peu près pas de différence entre ces deux entraînements, pratiqués 3 fois par semaine :

  • Trois entraînements par semaine. Les lundis, l’entraînement était de 4 à 7 fois 2 minutes, le mercredi 3 à 5 fois 3 minutes et les vendredis, 2 à 5 fois 4 minutes. Les périodes de repos étaient de la même durée que les intervalles;
  • Trois entraînements par semaine. Au début, 16 minutes à 75 % de VO2 max et progression jusqu’à 40 minutes à 75 % de VO2 max.

Les deux entraînements ont provoqué des améliorations similaires sur la VAM des coureurs dans les deux groupes. Notez toutefois que le groupe qui faisait de l’entraînement par intervalles s’entraînait moins longtemps. En ce sens, l’entraînement était plus efficace, car il donnait les mêmes résultats en moins de temps.

Notons aussi que les sujets n’étaient pas des coureurs, mais des gens actifs. Si vous êtes sédentaire en ce moment, afin de limiter le risque de blessure, je vous suggérerais de débuter avec de l’entraînement à faible intensité.

Voici donc les recommandations qu’on pourrait faire pour des débutants :

Si vous êtes sédentaire et que vous désirez améliorer votre santé et que vous pratiquez un sport à faible impact ( par exemple le vélo), pratiquer ce sport en intervalles sera plus efficace.

Si vous êtes sédentaire et que vous désirez améliorer votre santé avec la course à pied, ma suggestion serait de commencer avec un programme fractionné comme celui de la Clinique du Coureur, effectué à faible intensité, dans la perspective de limiter le risque de blessure.

Si vous êtes déjà actif et que vous pratiquez des sports qui contiennent de la course, comme le soccer ou le tennis, vous pouvez débuter avec de l’entraînement par intervalles ou continu, les deux semblent efficace.

Si vous êtes déjà actif et que vous pratiquez des sports qui contiennent peu de course, comme le plongeon, la natation ou le hockey, vous devriez débuter avec un programme d’entraînement à faible intensité, mais vous pourrez probablement progresser rapidement vers un entraînement qui contient des intervalles si vous le désirez.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.